3 façons de gérer une relation difficile

29 octobre 2019 par Marie-Josée d'Arima Conseils

Un collègue vous boude? Il critique tout ce que vous faites? Il se plaint que vous ne l’aidez pas? Un employé argumente constamment vous empêchant de donner votre point de vue?

Votre patron n’assure pas les suivis qu’il s’était pourtant engagé à faire?

Grrr… certaines situations vous font serrer les dents? Si seulement il suffisait de relâcher la mâchoire pour apaiser les tensions que vous vivez avec un collègue, un employé, un patron…

Mais, comment les gens gèrent-ils une relation difficile?

  1. En maintenant le statu quo

La plupart des gens choisissent de ne rien faire… Plusieurs mentionnent, lors de nos interventions, n’avoir aucune envie de s’attaquer au problème. La situation leur parait insurmontable : ils ont souvent tenté d’améliorer les choses en favorisant la communication, mais en vain. Ils préfèrent donc attendre et regarder comment la situation évoluera… Attention! Le temps peut être un ennemi redoutable; laisser trainer les choses risque d’envenimer le tout!

  1. En mettant un terme à la relation 

Est-ce possible de mettre un terme à la relation de travail? Dans le cas d’une mutation ou d’une démission, sûrement! Autrement, c’est fort difficile… Dans un milieu de travail, vous  ne pouvez échapper à votre devoir de collaborer, pas plus qu’ignorer volontairement quelqu’un, une incivilité pouvant entrainer de fâcheuses conséquences.

  1. En tentant d’améliorer la relation

Voilà qui est certainement souhaitable, mais comment s’y prendre?

  • Espérer que l’autre personne change?

Vous vous exposez à une longue attente et une grande déception! Certaines personnes peuvent prendre des années avant d’arriver à changer un comportement… Retour au statu quo?

  • Essayer de changer l’autre?

Vous aurez beau dire, avec tact, au collègue qui vous critique constamment qu’il se trompe et lui expliquer pour une énième fois votre point de vue en espérant qu’il vous comprenne, ou encore, signifier à un membre de l’équipe qui ne vous écoute pas lors des réunions que votre opinion est aussi importante que la sienne… vous n’arriverez probablement à rien. Les gens, en situation de conflit, ont tendance à s’entêter et à s’opposer à tout changement. De retour au statu quo!

  • Changer votre attitude, vos comportements?

Pour retrouver une certaine paix d’esprit, vous devez aborder le problème sous un nouvel angle. Quel est votre rôle dans ce conflit? N’y a‑t‑il rien que vous puissiez changer dans votre attitude, vos comportements? Une telle introspection demande de la volonté mais peut s’avérer enrichissante…

Nous poursuivrons notre réflexion sur le changement de l’attitude et des comportements dans notre prochain article.

Suivez-nous!

Marie-Josée Drouin, CRHA

Retour à la page blogue