Télétravail oblige, les messages par texto, clavardage et courriel se sont multipliés depuis deux ans; de tels messages peuvent parfois porter à interprétation. 

Voyons voir…

Vous vous entendez bien avec votre gestionnaire. C’est une personne compétente, souriante et chaleureuse. Ses deux derniers courriels vous ont cependant laissé un goût amer…

  • Bonjour, J’attends toujours ton document. L’as-tu bientôt fini? Je dois le présenter au conseil dans une heure!
  • Tu n’auras pas à participer à la réunion Zoom demain. C’est Sylvie qui présentera le projet à ta place. A+  

Comment ose-t-elle? ragez-vous… Bien que le caractère expéditif de ces messages nuise à leur compréhension, vous avez la soudaine impression que votre gestionnaire vous presse comme un citron et qu’elle vous écarte délibérément d’un projet qui vous tient à cœur. Qu’est-ce qui vous amène à tirer ces conclusions hâtives?

Quand l’absence cache une partie du message…

Les études ont montré que le langage verbal (sens des mots) ne compte que pour 7 % de la communication, alors que  la voix (ton, volume, débit) compte pour 38 % et le langage non verbal (corps, gestes) 55 %. Ce sont donc ces deux derniers éléments (l’emballage quoi!) qui donnent à l’autre – selon ce qu’il ou elle verra, entendra ou ressentira – la signification du message. Un message sans emballage nous priverait donc de plus de 90 % de la communication! Dans notre petite mise en scène, la destinataire a coloré les messages de ses émotions du moment sans connaitre celles de sa gestionnaire.

Une relecture s’impose

Divers facteurs tels que l’anxiété, la fatigue, peuvent modifier votre perception des choses. Vous avez reçu un message et il vous fait sortir de vos gonds? Avant de vous emballer, prenez une pause, puis relisez-le en adoptant une attitude neutre ou même positive. Il est fort probable que vous n’arriverez pas à la même conclusion.

Chaque personne a tendance à défendre SA vérité en tenant pour acquis que seule SON interprétation des événements est juste, à tort ou à raison. Pourtant, de nombreux malentendus ou différends pourraient être évités tout simplement en validant ses perceptions auprès de la personne concernée…

De l’importance des relations harmonieuses

Le télétravail est là pour rester et avec lui, les communications écrites. Même à distance, il importe de maintenir des relations empreintes de respect et de confiance avec ses collègues. La détérioration des relations interpersonnelles peut malheureusement mener très loin, comme nous le rappelle cet article de La Presse.