Qui pourrait nier le rôle important que jouent les gestionnaires et les conseillers RH depuis le début de la crise sanitaire? Comment taire l’évolution rapide de la fonction RH au cours de la dernière année et qui requiert de ces mêmes gestionnaires et conseillers une constante adaptation? Les défis se sont multipliés : le personnel RH doit désormais tenir compte de mesures sanitaires et de leur application, veiller à la sécurité et à la santé psychologique des employés, gérer et accompagner les équipes dans le changement, coacher les gestionnaires des différents services en matière de gestion à distance… tout en gardant en tête les objectifs de développement de l’organisation… Plutôt essoufflant!

La case départ
L’humain étant au cœur de vos préoccupations, vous avez choisi de mener une carrière en RH. Tout au long de votre parcours professionnel, on a reconnu et apprécié vos qualités : altruisme, empathie, capacité d’adaptation, sens du devoir… De belles et grandes qualités qui peuvent, en temps de crise, mener à l’oubli de soi. Mais, puisque l’on compte sur vous, vous ne ménagez pas vos efforts allant jusqu’à ignorer les effets néfastes du stress.

La crise
À l’heure actuelle, la majorité de la population vit une situation de stress chronique qui entraine de nombreux symptômes physiques et émotionnels : fatigue, perte de motivation, irritabilité, troubles du sommeil, troubles digestifs… On ne parle pas ici de personnes faibles ou qui manquent de volonté, on parle d’un contexte hors de l’ordinaire. Cette crise vous affecte aussi… Et pendant que vous prenez soin de vos collaborateurs, qui s’occupe de vous? Comment continuer à bien jouer votre rôle, si vous ne vous laissez pas « une petite place au cœur de vos préoccupations »?

Les outils

1.       Prendre du recul et faire le point

Prenez le temps d’écouter votre corps :
• apprenez à reconnaitre les signes indiquant une réponse à un stress (mal de tête, souffle court, palpitations…)
• tentez de déterminer l’élément déclencheur de ce stress et de trouver des solutions pour l’éliminer ou en diminuer les effets. Retenez que tout n’est pas urgent, il faut savoir faire la part des choses !

Comme le dit le proverbe, « à l’impossible, nul n’est tenu », et ce, même en temps de crise… Agissez sur ce que vous pouvez contrôler : prioriser le travail, reporter certains échéanciers, discuter avec votre direction de vos attentes, vos limites, vos enjeux… Et pourquoi ne pas faciliter la gestion de vos obligations personnelles en demandant de l’aide pour le ménage ou la préparation des repas, par exemple?

2. Pratiquer la théorie des petits pas

Yoga, ski de fond, course, méditation… c’est bien connu, l’activité permet de diminuer l’impact du stress sur le quotidien. Mais, comment passer à l’action quand la fatigue qui accompagne souvent le stress chronique mine la motivation? En adoptant la théorie des petits pas qui se résume ainsi : chaque jour, je fais une petite action POUR MOI! Vous ne devez pas attendre d’être motivé pour entreprendre des changements dans votre quotidien, car c’est l’ACTION qui génère la MOTIVATION.

Voici de petites actions visant à diminuer votre fatigue et augmenter votre motivation. Choisissez-en une par jour !

Horaire

• Je commence la journée avec une méditation pleine conscience;
• Je garde un horaire de travail fixe;
• Je prends une pause le matin et une l’après-midi;
• Je bouge (je danse, je marche, je cours…) dès que j’ai l’occasion de le faire;

Rencontres virtuelles

• Je concentre mon énergie sur la rencontre virtuelle qui a lieu;
• J’alterne entre la position assise et la position debout lors de la rencontre;
• Je m’étire entre les rencontres virtuelles;
• Je m’assure d’avoir un battement de 10 à 15 minutes entre les rencontres;
• Je prends 5 minutes pour faire de la cohérence cardiaque;

Fin de la journée

• Je range mon ordinateur et mes documents jusqu’au lendemain;
• Je fais une promenade avant le souper pour créer une transition mentale;
• J’appelle un ami pour prendre de ses nouvelles;
• J’aide un de mes proches;
• Je fais une activité à caractère ludique;
• …

Ce ne sont que des exemples ; il importe de trouver ce qui vous détend et de passer à l’action !

Marie-Josée Drouin, CRHA
Présidente
Arima Conseils inc.